2/29/2012 1:30:00 PM

Ficam® in Madagascar

An Indoor Residual Spraying (IRS) campaign using Ficam, was launched in Madagascar during December 2010, continued into 2011 and will progress during 2012. The campaign has covered 13 regions, 40 départements, 505 communities and protected 9 805 575 individuals against malaria. The first round of the campaign started in Sakaraha as malaria is endemic to the region.

Whenever a spray campaign is launched in an area, an event is organised to announce the occasion and is used as a platform to inform and educate the communities involved.

The IRS campaign event was attended by the Minister of Public Health, Mrs Johanita Ndahimananjara and the head of the National Malaria Control Program in Madagascar, Dr Benjamin Ramrosandratana.

The day’s events consisted of school plays, cultural activities and local plays all spreading the message about the effects of malaria and how to protect yourself against malaria. The activities also involved careful explanation of the benefits of having your home sprayed.

According to a recent study done in Madagascar, malaria is the third biggest disease affecting children under the age of five. Malaria is also the highest cause of death in children in this age group. 200 277 people were affected by this disease in 2010, while 6 514 were affected by chronic malaria and 375 people died from it in the same year.

Here are some statistics from the campaign:

Number of houses sprayed: 1 850 000
Population protected: 9 805 575 out of 20 000 000
Spray Men hired: 4 000

The Madagascar IRS campaign has been, overall, a huge success.



Version française:

Ficam® à Madagascar

La campagne de pulvérisation intra-domiciliaire (PID) avec l’utilisation de Ficam a démarré à Madagascar le 10 décembre 2010, elle a progressé en 2011, et continuera en 2012. Il s’agit d’une large campagne annuelle touchant cette année 13 régions, 40 districts, 505 communes pour protéger 9.805.575 habitants contre le paludisme. Sakaraha a été choisi à cause de l’endémicité de cette maladie dans la région.

Lorsqu’une telle campagne est lancée, elle est toujours précédée d’un événement officiel qui sert de plateforme de communication et de sensibilisation des communautés impliquées.


Le ministre de la santé Mme Johanita Ndahimananjara ainsi que le directeur du programme national de lutte contre le paludisme étaient présents lors de cette cérémonie.

Cette journée fut marquée par des activités culturelles et sportives animées par les élèves des écoles environnantes. Le thème principal étant la protection contre le paludisme, certaines activités visaient principalement l’intérêt d’avoir une bonne pulvérisation intra-domiciliaire.

Selon une récente étude auprès des formations sanitaires de la Grande Ile, le paludisme est actuellement au troisième rang des maladies touchant directement les enfants de moins de 5 ans. Et ce n’est pas tout, car le paludisme est également le premier facteur de décès auprès de ces enfants de la même tranche d’âge. Ainsi, 200 277 personnes ont été touchées par cette maladie en 2010, 6 514 d’entre elles ont été touchées par le paludisme chronique, et toujours dans la même année, la maladie a tué 375 personnes.

La campagne en chiffres :

Nombre de maisons traitées: 1 850 000
Nombre de personnes protégées: 9 805 575 sur 20 000 000
Nombres d’opérateurs de pulvérisation impliqués: 4 000

La campagne à Madagascar rencontre déjà un grand succès.